Les allergies


Retour à la liste

16 février 2016

Qu’est-ce qu’une allergie :

Une allergie est une réaction du corps face à ce qu’il considère comme un agresseur. Cette réaction est dans le cas de l’allergie démultipliée et inappropriée. En cause notre système immunitaire.

Deux phénomènes sont possibles :

Le corps étranger ou allergène (pollens, poussière, poils de chat, moisissures…) va créer une sensibilisation lors du premier contact, des anticorps dirigés spécifiquement contre cet allergène vont être fabriqués et lors d’un second contact se mettre en action par des mécanismes complexes qui aboutiront à une libération de médiateurs pouvant créer des inflammations comme l’histamine. Cette allergie est qualifiée d’immédiate.

Le second type est une allergie retardée qui fera intervenir non plus les anticorps mais des cellules de la peau et les lymphocytes T. Lors du second contact avec l’allergène les lymphocytes vont migrer vers la zone et créer des lésions vésiculeuses visibles 48 à 72 heures après rencontre de l’allergène.

 

Les allergènes sont nombreux citons les acariens, les pollens, les aliments, le gluten, la farine, le soleil, les chats, les cosmétiques, le latex, les médicaments, les insectes (abeilles, guêpe, frelons), certains produits industriels.[1]

Suivant l’allergène la réaction allergique pourra se présenter avec des signes :

  • de rhinites (rhume des foins)
  • conjonctivites
  • crises d’asthmes, potentiellement dangereuses
  • poussées d’eczéma atopique ou d’urticaire
  • gonflement des lèvres de la bouche ou gonflement de l’oropharynx appelé œdème de Quincke : il s’agit d’une situation nécessitant une prise en charge médicale.
  • Enfin le choc anaphylactique, qui est une réaction allergique généralisée et extrêmement violente, il s’agit d’une urgence vitale !

 

Les premiers signes évocateurs de la maladie sont cutanés avec une éruption, des éternuements, éventuellement un eczéma, Ils sont faciles à déceler.

Mais suivant l’allergène d’autres symptômes peuvent apparaître, des signes digestifs, respiratoires, ou oculaires.

Le diagnostic de l’allergie

C’est votre médecin qui va permettre de trouver le ou les agents déclencheurs de votre allergie, par une recherche des antécédents allergiques familiaux, et une analyse de vos symptômes buy sildenafil online.

La recherche de l’allergène peut passer par des examens complémentaires avec des tests cutanés, prise de sang, dosage des anticorps, ou des tests de provocation aux allergènes.

La détermination des allergènes en cause peut être compliquée, car il peut y avoir plusieurs allergènes en cause.

Les traitements

La première des choses à faire est d’éviter le contact avec l’allergène ! Ce n’est pas toujours évident.

Le cas des allergies croisées peut poser problème. Vous connaissez l’allergène mais celui-ci présente des similitudes avec un autre, ce qui vous rend allergique au second.

 

Ces quelques règles d’hygiène vous permettront d’être le moins possible en contact avec les allergènes :

 

Aérer votre domicile, votre voiture, votre bureau le plus souvent possible.

Éviter les parfums d’intérieur, les bougies, l’encens.

Ne pas utiliser de produits de beauté sous forme d’aérosols.

Ne pas fumer

Pour les allergies aux pollens, vous pourrez suivre l’état pollinique en France grâce à un site internet dédié [2]

Pour l’allergie alimentaire, apprendre à lire les étiquettes des produits alimentaires avant de les acheter et de les manger.

Le conseil qui s’impose est de ne plus manger l’aliment déclencheur de la crise pour les allergies aux fruits à coques, fraises, crustacés etc…

 

Si malgré ces conseils l’allergie apparaît, il existe des solutions médicamenteuses qui soulageront les symptômes, ou atténueront les crises. Demandez conseil à votre pharmacien ou consultez votre médecin.

Apprenez à reconnaitre les premiers symptômes de votre allergie et agissez le plus rapidement possible.

Parmi les classes de médicaments nous retrouverons les :

Antihistaminiques, les corticoïdes, des collyres anti-allergiques, des bronchodilatateurs, de  l’adrénaline.[3]

Il faut que vous soyez prêt à réagir en cas de crise, en ayant avec vous les traitements adaptés, et apprendre avec votre médecin comment réagir.

 

Enfin il pourra vous être proposé une désensibilisation, il s’agit d’une méthode qui vous met en contact avec votre allergène de façon maîtrisée afin de réduire votre sensibilité à celui-ci.

 

 

www.has-sante.fr/portail/jcms/c_269674/dosageigerapportpdf

http://www.allergiejagis.org/quels-sont-les-traitement/

http://www.ameli-sante.fr/allergies/quest-ce-quune-allergie.html

 

Sites internet consultés en janvier 2016

[1] Liste non exhaustive

[2] http://www.pollens.fr/accueil.php

[3] Liste non exhaustive

Dans tous les cas demandez toujours conseil à votre médecin, cette fiche ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale.